Portrait de Reine SAMMUT - LA FENIERE

 

Un peu de la magie du monde entre ses mains

 

Dans le redouté guide rouge, elles sont seize femmes étoilées pour cinq cent quatorze chefs masculins. Reine Sammut en fait partie mais elle élude rapidement la question. Ce qui l'intéresse c'est de traduire une région toute entière dans une assiette, de donner ses cours particuliers « Chef d'un soir », de confectionner elle même ses coiffes, de tricoter et de vivre enfin !

 

Reine sait si bien innover, marier et trouver de nouvelles saveurs, créer des cartes saisonnières uniques. Elle cuisine comme elle respire, comme elle se lève le matin, c'est une seconde nature en toute en simplicité. Juin est là, elle vous invite à cuisiner avec elle autour de l'abricot et de la cerise pour réaliser avec bonheur chutney, conserve, tagine, magret, tatin, glace et baba sur variations fruitières.

 

Parmi les merveilleux goûts de l'enfance, la saveur du lard, celui de Keisersberg, des Vosges où elle a vécu jusqu'à l'âge de quatorze ans, avant de gagner Avignon avec sa famille. D'une éducation en institution religieuse jusqu'à la terminale, elle gardera l'amour des uniformes. Elle sait coudre, tout ce qui est manuel l'inspire. D'ici dix ans, elle envisage de créer une nouvelle entreprise, dans la confection textile, pourquoi pas ? En attendant, l'ancien relais de poste sur la route de Lourmarin est un endroit où il fait bon vivre. L'auberge de la Fenière et son bistrot font la joie des gourmets, Paul Bocuse est inconditionnel de l'endroit. Dans ce lieu de mémoire et de célébration de la cuisine méditerranéenne, Reine travaille des produits et avec des producteurs qui partagent sa philosophie. Depuis 1975, Reine a fait de la Fenière un petit coin de paradis où toute l'essence de la Provence s'exprime. De ce côté des vignes et des cerisiers, un peu plus loin un potager, des roulottes plein champs, des tentes et des voiles latines qui volent au vent sur quelques notes de musique. Un inventaire à la Prévert, de la poésie pour chacun de nos sens.

 

Reine a su capter un peu de la magie du monde. Et quand au pied d'un cerisier, elle attrape un fruit vermeil pour le mettre à sa bouche, on comprend immédiatement ce que plaisir veut dire.

 

 

Julia Santi

Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication. Nofollow est ajouté sur les liens.
Nom
Message Email
Pays
Ville

Email

Site web

IP

Message